50px

Faire des choix pour le long terme 

17 décembre 2020

L’année 2020, avec l’arrivée de la Covid-19, va être une année dont nous allons nous souvenir pendant longtemps. Ce virus marque nos vies d’une façon profonde, et ce, même si nous sommes en santé.

Ce virus nous pousse aussi à faire les choses différemment, parfois pour le mieux. C’est le cas pour la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal (« SSVPM »). Avec la Covid-19, nous avons dû revenir rapidement à l’essentiel de notre mission : aider les personnes en situation de pauvreté. Nous avons déployé, au début du confinement, des efforts supplémentaires pour trouver des ressources financières, matérielles et des bénévoles afin de répondre à une demande accrue d’aides. Du jour au lendemain, des centaines de personnes se sont retrouvées sans revenu. Nous avons pu constater à quel point plusieurs ménages vivent de chèque de paie à chèque de paie.

Avec la Protection Canadienne d’Urgence (« PCU ») et les programmes qui l’ont remplacée, les demandes se stabilisent. Nous nous préparons toutefois au moment où ces aides fédérales vont s’épuiser. Plusieurs personnes vont continuer à vivre dans une précarité financière et compteront sur la SSVPM, le temps de se retrouver un travail ou de se réorienter.

Puisque nous sommes confrontés à la réalité de la Covid-19, nous avons décidé d’agir face aux défis qu’elle représente en faisant des choix pour le long terme. Dans ce numéro, nous vous présentons notamment un projet qui a émergé de la pandémie dans un des arrondissements de Montréal : Soli-70.

Les bénévoles et les employé.es sont au coeur de notre mission, nous savons que la pandémie a exigé beaucoup d’eux.elles. Nous voulons les reconnaître et les remercier pour avoir appris à travailler différemment, dans des conditions parfois peu évidentes. Leur protection et celle des utilisateurs. trices ont été au coeur de leurs préoccupations.

Les donateurs.donatrices ont continué à nous faire confiance par leurs dons et leurs bons mots. Pour cela, nous sommes reconnaissants.

Plusieurs de nos bénévoles ont dû quitter la SSVPM pour des raisons de santé et/ou à cause de leur âge. Nous sommes désolés de les voir partir et voulons les remercier pour leur travail, leur générosité et leur dévouement.

Le parcours que la Covid-19 nous oblige à faire n’est pas facile, loin de là. Nous avons toutefois espoir que nous en sortions plus solidaires et soucieux des autres.

Pierre Pratte, Président
Denise Ouellette, Directrice générale

50px